Cie Dyptik

Mirage, un jour de fête

Création 2021

Des grillages et des barbelés, des tôles rouillées sur le toit des habitations, des drapeaux suspendus, des pas qui frappent le sol avec force et élégance, tête haute, vêtements colorés, soigneusement ajustés...

C’est l’image du camp de réfugiés de Balata en Cisjordanie. Irréelle, absurde et magique elle inspire cette nouvelle création.

Immersive, la mise en scène questionne les normes, la scène et son public. L’élan des danses traditionnelles, par leur forme concentrique, façonne la scénographie. L’énergie circule entre la périphérie et le centre. Habité par cette force collective, le mouvement devient un projectile qui dénonce les supplices et les injustices.

Une image en suspens inspirée d’un désir tellement violent qu’il transcende la réalité... Mirage

Détails

  • outdoor
  • fixed place
  • language no problem
  • spectacle participatif
  • tout public
  • 50 minutes
  • 1 ou 2 x par jour
  • Saint-Étienne (FR)
  • Website

Désinvolte. Détachée du consensus. La compagnie Dyptik danse.
Elle danse l’identité. Elle danse la révolte. Avec force. Et authenticité.
Engagée dans son rapport à l’autre. Aux autres et au corps. La compagnie Dyptik explore l’Homme. Son histoire. Portant son regard sur l’intime. Le profond.
Qu’elle créée, qu’elle transmette, qu’elle accompagne, qu’elle accueille ou qu’elle réunisse… La compagnie Dyptik va chercher chez chacun le plus viscéral. Le plus puissant. Parfois jusqu’à l’épuisement.

Fondée en 2012 par les chorégraphes Souhail Marchiche et Mehdi Meghari, la compagnie stéphanoise Dyptik est conventionnée par la ville de Saint-Étienne, soutenue par la DRAC, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de la Loire.
Dès 2012, la compagnie Dyptik explore le thème de l’identité, au travers de deux pièces chorégraphiques : En quête (2012) et Dyptik (2014).
Elle investigue ensuite le champ de la révolte avec D-Construction (2016), Dans l’engrenage (2017) et Le Cri (2018).

Au-delà de son travail créatif, la compagnie Dyptik développe de nombreuses actions culturelles autour de ses créations, et est à l’origine du festival TRAX, créé en 2014.

Attachée aux valeurs de partage, de rencontre et d’échange, la compagnie Dyptik ouvre également ses studios stéphanois aux artistes et au public, pour en faire un véritable lieu de de résidence artistique et de représentation.

Direction artistique    Souhail Marchiche, Mehdi Meghari
Chorégraphie    Souhail Marchiche, Mehdi Meghari
Interprétation    Anabela Pirosanto, Alexandra Jezouin, Clara Zolesi, Yohann Daher, Charly  Bouges, Jon Debande, Kohn Ming Xiong, Santiago Cordon Gras.
Création musicale   Patrick de Oliveira 
Scénographie   Charles Boinot

Co-production
Cie Dyptik, HH Producties, CNAREP Atelier 231 / Sotteville les Rouen, CNAREP Les Ateliers Frappaz / Villeurbanne, CNAREP Moulin Fondu – Cie Oposito / Garges les Gonesse, CNAREP Sur le Pont / La Rochelle, CCN de la Rochelle / Cie Accrorap, Les Tombées de la Nuit / Rennes, Théâtre de Cusset, Institut Francais d’Algérie, Institut Français du Maroc

Avec le soutien
Domaine de Bayssan / Béziers, Centre Culturel du Château de Goutelas / Marcoux, Le Fil - SMAC de St Etienne, la Ville du Chambon Feugerolles, la Ville de Sorbiers

Cette création a bénéficié des dispositifs : “Écrire pour la rue” / SACD et Festival des 7 Collines (St Étienne) - “Aide Nationale à la création pour les arts de la rue” / DGCA

La Compagnie Dyptik est conventionnée par la DRAC et la Région Auvergne - Rhône-Alpes, le Département de la Loire et la Ville de Saint-Étienne

La Compagnie Dyptik est artiste associé avec IADU La Villette et le Théâtre de Cusset / Scène conventionnée d’intérêt national « Art et Création » pour les Arts du Cirque et la Danse.

Autres performances de Cie Dyptik